L’œil d’Intrüzion – Divergente : les réalités à l’origine de la fiction

Focus sur un site partenaire qui se lance : INTRÜZION

A première vue, la teen-saga Divergente ne présente rien de très original. Un background post-apocalyptique, une société futuriste étrange et une love story vaseuse. Pour autant, en s’appuyant sur des réalités modernes et un concept psychologique, la “pensée divergente” ou la surdouance présente un miroir déformant de notre société qu’il est intéressant d’analyser.

La divergence, une multiplicité des aptitudes

Dans la saga Divergente, le monde est concentré au sein d’une enceinte depuis qu’une catastrophe a décimé la majeure partie de la population. Pour mieux gérer la population restante et dans le but de gagner du temps, la société a dû être réorganisée. Cinq factions la composent : les Altruistes gouvernent le peuple (politiques) ; les Érudits recherchent, inventent, innovent (scientifiques, ingénieurs) ; les Sincères ne mentent jamais (représentants de la loi) ; les Audacieux ont la force et le courage (police, armée) et enfin les Fraternels cultivent la terre (paysans, agriculteurs, artisans). A ses 16 ans, chaque individu est soumis à un test hallucinatoire qui lui indique sa future faction. Cette société est calibrée de sorte à être productive et à réduire au maximum le risque d’insurrection. Chacun est à la place qui lui était destinée.

divergent_stills_HQP_284829_

Béatrice, l’héroïne du film

Béatrice, l’héroïne du film est spéciale. Le jour de son test, le résultat n’est pas concluant et elle est jugée apte à trois factions différentes : elle est Divergente. On lui fait vite comprendre que cette aptitude est un don qu’il faut à tout prix cacher. Triss comprend au fur et à mesure pourquoi. Dans la saga, la Divergence est considérée comme la possibilité de penser de plusieurs manières différentes. Lors de son test, les réactions de Triss sont imprévisibles, ingénieuses, intelligentes et impossibles à interpréter. Tour à tour, elle se comporte comme une Altruiste, une Audacieuse ou une Érudite.

“ Tu ne devras jamais en parler à personne, jamais, quoi qu’il arrive tu m’entends. La divergence est quelque chose d’extrêmement dangereux. Tu comprends ?” – Tori, responsable du test de Béatrice

Suite à ce test, un grand nombre de péripéties s’enchaînent, reposant sur le fait que la divergence est dangereuse pour la société telle qu’elle a été organisée. Un comportement imprévisible, un raisonnement transcendant les cases, une personnalité multiple, autant de compétences qui placent les divergents au sommet de la pyramide intellectuelle et en font des individus dangereux de par leur capacité à remettre le système en cause. En réponse, le système n’offre aucune possibilité d’épanouissement pour les individus dotés de ce don. Finalement, les Érudits tentent de prendre le pouvoir et se mettent en tête d’éradiquer les divergents.

Aussi fictive que puisse paraître toute cette histoire, il faut bien comprendre que l’auteure de la saga, Veronica Roth est une jeune femme très renseignée et qu’elle s’est inspirée de tous ces concepts.

La pensée divergente : surdouance et créativité

creativite_lubart

Points communs aux individus qu’on nomme “génies” / Elena Sender (Sciences et Avenir)

La pensée divergente est un concept psychologique opposé à la pensée convergente théorisé au début du XXème siècle (Alfred Binet, Paul Guilford). Cette aptitude qu’on considère souvent comme un don concerne une infime partie de la population comme dans la saga (2% de tests non-concluants) et se manifeste de plusieurs façons différentes :

– capacité à trouver un grand nombre de réponses à la même question (au lieu de chercher la meilleure réponse possible) -> fluidité

– capacité à émettre des idées à contre-courant des pensées habituelles, à voir les choses sous un angle inédit -> flexibilité

Le rapport entre le film et la réalité est désormais plus qu’explicite. Les divergents existent dans notre monde et vivent parmi nous. Comme Triss, leur esprit n’est pas rattaché à des conditions environnementales ou sociales. Les divergents qu’on appelle plutôt “surdoués” sont indépendants et jouissent d’un mécanisme mental créatif très riche. Veronica Roth n’a pas inventé toute cette histoire, elle l’a probablement vécue. Chez nous, la pensée divergente est une source d’un grand pouvoir émotionnel et intellectuel. Les surdoués sont hypersensibles et raisonnent d’une manière unique, ils sont fondamentalement non-conformistes, c’est pourquoi leur existence est menacée par les “cases” de notre société, tout comme dans la saga.

creativite_lubart2t

Les capacités mobilisées par la pensée divergente / Elena Sender (Sciences et Avenir)

Par nature, la pensée divergente est une forme d’intelligence liée à la créativité et s’oppose donc à l’intelligence traditionnelle mesurée par le Q.I. Portés par l’ouverture d’esprit, les émotions et les associations d’idées, les surdoués nourrissent un mode de pensée incompatible avec notre société moderne. Trop libres, leurs émotions et leurs raisonnements propres à eux-mêmes n’ont pas leur place à l’école publique qui est un système convergent (comme un entonnoir). Un seul mode de raisonnement est acceptable et celui qui ne raisonne pas de la même manière devra redoubler d’efforts pour accepter le chemin mental commun à tous. Comme dans la saga, nous vivons dans une société de consommation où nous sommes plus ou moins dirigés vers la place qui nous est destinée et ceux qui ne peuvent s’adapter au système en sortent très vite. C’est pourquoi de nombreux surdoués se retrouvent sur le bord de la route et dépassés par leur hypersensibilité, en viennent parfois à des conclusions tragiques.

“Être surdoué ne signifie pas être plus intelligent que les autres, mais fonctionner avec un mode de pensée et une structure de raisonnement différents. L’intelligence de l’enfant surdoué est atypique. C’est cette particularité qui rend souvent difficile son adaptation scolaire, mais aussi son adaptation sociale. C’est aussi grandir avec une hypersensibilité, une affectivité envahissante, qui marquent la personnalité.” – Jeanne Siaud-Facchin, “L’Enfant surdoué, l’aider à grandir, l’aider à réussir”

La théorie avancée par Veronica Roth dans la saga montre que les individus surdoués ou divergents, de par leur indépendance d’esprit, leur sensibilité émotive accrue et leur capacité à décliner leur personnalité peuvent être la clé de l’avenir de l’Homme. Une théorie plus que plausible quand on observe leur capacité à remettre les dogmes en cause et à proposer un grand nombre de solutions. En transcendant les cases et les communautés ces personnes sont libres et ont le pouvoir de rassembler des êtres aux sensibilités différentes. Ces individus sont encore trop peu diagnostiqués et peu de projets sont mis en place pour perfectionner ce don et leur permettre de réaliser leur véritable potentiel. La pensée divergente et la surdouance doivent être soutenues. Combien de ces individus vivent dans l’ignorance de leur propre condition ? Bref, vous l’avez compris, un teen-movie un peu fleur bleue peut cacher une mine d’or d’informations !

“Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson à sa capacité à grimper en haut d’un arbre, il passera se vie entière à se croire stupide.” – Albert Einstein

—————————————————————

Aller plus loin :

Ce qu’il se passe lorsqu’un surdoué est mal diagnostiqué

Qu’est-ce que l’esprit créatif ?

 

1

A gauche : la connaissance, la science. à droite : les émotions, l’imagination. Certains scientifiques pensent que la surdouance aurait pour origine un équilibre entre ses deux parties et que le génie créatif se situerait dans le cortex frontal qui favorise la multiplication des idées et la communication entre les couches du cerveau

INTRÜZION

Intrüzion est un projet médiatique jeune et moderne. En créant un réseau de bloggers aux idées originales, ce webzine entend bousculer les codes du journalisme traditionnel. Notre devise : des sujets originaux, un regard neuf et aiguisé, un ton libre et décomplexé. Rejoignez le mouvement !

Doctor Paper

Enchanté ! Mathieu Portogallo, alias Doctor Paper, pour vous faire lire ! J'ai toujours eu beaucoup de mal avec la bien-pensance, une donnée trop présente dans l’actu 2.0. J'écris donc avec un peu plus d’objectivité et de punch que ce qui fourmille sur la Toile. Voici mon contact : mathieu.portogallo@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.