Ticket, s’il vous plaît !

Contrôleur de bus : n.m. : Espèce vivant en meute, tel un charognard, il dévore ses proies de l’intérieur.

Vous l’avez compris, ce portrait va dépeindre une souillure du monde moderne, un véritable violeur des porte-monnaie. Quand le bus démarre, il fait la loi, tel Judge Dredd, le charisme en moins.

Sa phrase : « Titre de transport s’il vous plaît » ou la variante plus incisive : « Papiers s’il vous plaît »

Toujours poli, à l’image d’un vampire qui souhaite qu’on l’invite à entrer, il n’hésitera pas à vous sucer le sang jusqu’à la moelle. Aucune échappatoire, le purgatoire n’est pas loin, et le contrôleur est déjà sur le Styx prêt à vous faire traverser le Fleuve des Enfers.

Le passager dévisage ses congénères, aucun regard, une totale ignorance, peut-il forcer le passage au prochain stop ? C’est une voie sans issue, les geôliers occupent l’espace, le nid de guêpes se referme peu à peu.

50 euros, 7 heures de boulot à laver des chiottes, ça fait mal au cul sans mauvais jeu de mots, enfin si après réflexion.

La victime accepte son sort, sa vie ne tient plus qu’à un fil. Le bourreau s’avance lentement : « Votre carte s’il vous plaît sinon c’est 85 euros à payer dans un délai d’un mois ».

50 nuances de fist, un véritable hymne à l’esclavage urbain. Pourquoi ? La politique du chiffre tout simplement. C’était un jour férié et le passager pensait pouvoir voyager tranquillement…

Le tunnel se fait de moins en moins sombre, une lumière apparaît nettement, toujours plus claire, aveuglante. Les finances sont dans le rouge et son compte en banque est en état de mort clinique. Les portes se sont ouvertes et c’est une fuite en avant. Une course effrénée s’enclenche et le passager glisse sur une merde de chien. Il y a des jours comme ça où il valait mieux rester couché…

Doctor Paper

Crédit de une : Flickr

Doctor Paper

Enchanté ! Mathieu Portogallo, alias Doctor Paper, pour vous faire lire ! J'ai toujours eu beaucoup de mal avec la bien-pensance, une donnée trop présente dans l’actu 2.0. J'écris donc avec un peu plus d’objectivité et de punch que ce qui fourmille sur la Toile. Voici mon contact : mathieu.portogallo@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.