Losum Chosum : 3 ans, 3 mois, 3 jours pour atteindre l’Eveil

Épisode 2 de la série sur le Bouddhisme

Étape essentielle sur le chemin de l’Éveil, la retraite bouddhiste, méconnue du grand public, fascine tout autant qu’elle effraie. Trois longues années enfermé entre quatre murs, ça laisse perplexe. Serions-nous tous capables de supporter une telle épreuve ? La réponse est évidemment, non. Pourtant des femmes et des hommes choisissent de laisser leur vie en stand-by pour se livrer à une introspection hors du commun. Un arrêt sur image qui sera considérablement bouleversé lorsque ce chapitre trouvera son épilogue.

RDD : la retraite à durée déterminée

« L’objectif de la retraite est de ne pas être stimulé par tout ce qui nous entoure. Le regard doit se tourner vers l’esprit, sur ce que l’on porte en soi » explique un Lama. Avant l’entrée pour le Losum Chosum, les futurs retraitants effectuent une préparation de 8 mois. Ils construisent et rénovent leur ermitage avant d’embarquer pour 1190 jours de huis clos où hommes et femmes seront séparés. Les motivations restent cependant très subjectives : pression de l’emploi, névroses diverses, envie de se retrouver seul, autant de raisons qui nourrissent une quête initiatique souvent incomprise des proches. La période des travaux leur permet de nouer des liens. La cohésion du groupe est indispensable car une fois le parvis franchi, le retour est inenvisageable même en cas de force majeure (une notion entendue au sens large) sauf si la personne ne supporte plus l’isolement et abandonne.

Loin des yeux mais pas du cœur

Le sacrifice est lourd, la personne suspend toute activité professionnelle et doit affronter le courroux d’une famille qui peut vivre cela comme une sanction pure et simple. Certains candidats renoncent toutefois lorsque la date fatidique approche avoue une ancienne retraitante : « Le Losum Chosum est un grand nettoyage de l’esprit, les sujets finissent lessivés. Le but est de se guérir en rejetant toute tentation égoïste, même si les gens ont l’impression qu’on s’isole et que l’on fuit une réalité qui ne nous correspond pas ».

Une préparation digne des Marines

A trois mois de la date fatidique, les participants se livrent alors au Datun. Trois semaines de silence et de méditation alternant rappels de l’instruction et exercices intensifs de yoga. La préparation se termine par deux mois de pré-retraite. Aucune visite ou sortie n’est autorisée à ce stade. Cette étape permet aux retraitants de se poser et de tester leurs limites, car l’épreuve est d’une rare difficulté. La pratique quotidienne commence à 4H, se termine à 22H et les sujets dorment assis. « Le but est de s’accepter tel que l’on est » confie un autre Lama. Et précise que « les tourments, la torpeur ou l’agitation peuvent perturber la retraite mais le fait d’entrer en groupe est de nature à rassurer les gens. La famille nous manque mais on doit accepter ce fardeau lorsqu’on se lance dans une telle aventure ».

Éviter absolument la sortie de piste

La sortie doit être gérée parfaitement. Le Lama avoue avoir précipité son retour en société. « 15 jours après ma sortie, j’ai repris une activité professionnelle, c’était trop tôt, je n’étais pas prêt et je n’ai pas tenu le coup. Il faut agir par étape pour réhabituer le corps et l’esprit à un contexte connu mais devenu presque étranger ». L’homme clôt la conversation par un large sourire : « Je n’ai pas vu le temps passer durant ces trois ans et surtout je n’ai jamais douté. J’ai énormément évolué spirituellement, sur l’acceptation de soi et la compréhension du monde ».

Doctor Paper

Doctor Paper

Enchanté ! Mathieu Portogallo, alias Doctor Paper, pour vous faire lire ! J'ai toujours eu beaucoup de mal avec la bien-pensance, une donnée trop présente dans l’actu 2.0. J'écris donc avec un peu plus d’objectivité et de punch que ce qui fourmille sur la Toile. Voici mon contact : mathieu.portogallo@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.